image signature

DEMAIN, TU MOURRAS (extrait)

couverture demain

Elle était à une trentaine de mètres. François lui trouva quelque chose d'étrange, sans pouvoir dire quoi exactement. Plus elle approchait, plus il ressentait cette impression bizarre. Ce n'est que lorsqu'elle se trouva à quelques pas de lui qu'il comprit. Son visage était aussi blanc que de la craie, ses lèvres, décolorées, ses yeux semblaient vides. Et, chose que François n'avait pas encore remarquée et qu'il découvrit à cette seconde, une énorme tache de ce qui ressemblait à du sang s'étalait sur son pull marron. La veste noire qu'elle portait n'en dissimulait qu'une petite partie. Mais le pire de ce que François voyait était un stylet doré planté au niveau du cœur, au milieu de la tache. Tout en continuant à marcher, la femme lui jeta un bref coup d'œil de ses yeux morts – François ressentit un picotement désagréable au bas de la colonne vertébrale – et fit un petit hochement de tête pour le saluer.